Mathieu Jaton accueilli comme un roi à Beaumont

Soirées des rois | 10.01.2016

A l’occasion de la 138ème soirée des Rois, la Landwehr a l’honneur d’accueillir Mathieu Jaton, directeur du Montreux Jazz Festival, dans son local de répétition. D’autres invités de marque et personnalités fribourgeoises, dont l’Archiduc Rudolf d’Autriche sont également présentes pour déguster la traditionnelle choucroute. Deux d’entre eux participèrent, malgré elles, à un canular téléphonique.

Après s’être souhaités la bonne année, les musiciens et musiciennes ainsi que les nombreux invités partagent leurs idées concernant le fameux invité surprise de cette soirée si chère aux Landwehriens. Quelques uns ont leur petite idée, d’autres y ont à peine réfléchi et se laissent surprendre. Chaque année certains noms reviennent, mais chaque fois c’est une personnalité inattendue qui est invitée secrètement par le président du corps de musique.

L'invité suprise

« Notre invité surprise a toujours été passionné de cuisine, ce qui l’a amené à étudier à l’Ecole Hôtelière de Lausanne. Il porte loin à la ronde l’image de sa région et de la Suisse. Il dirige une société avec de points de restauration à Genève, Zürich, Paris, Londres et Abu Dhabi. Il lance un évènement destiné à guider les jeunes talents and leur éclosion professionnelle. D’un côté il y a l’écrin pour les légendes, venues dès les premiers jours y écrire leur histoire. Et de l’autre il y a les amplificateurs de voix encore à peine entendues, un vrai cocon pour les talents en devenir. Dès sa petite enfance, notre invité surprise a aussi baigné dan la musique classique. La guitare le séduit à l’adolescence et il est rapidement attiré par Pink Floyd, U2 ou Dire Straits. La manifestation dont il s’occupe attire chaque année 250’o00 personnes, pour un budget de 27 millions de francs. Né en 1975 et père d’une petite fille. Il vient du canton de Fribourg et plus précisément d’Attalens, où il a grandi et vit toujours. Mesdames et Messieurs, je vous demande d’accueillir Monsieur Mathieu Jaton!» Tels sont les mots employés par Alain Deschenaux pour présenter l’invité surprise à l’assistance.

Lors de l’annonce du nom de l’invité suprise, la porte du local s’ouvre et le visage de l’invité de marque apparaît. Comme chaque année il /elle est accueilli/e par la marche des Rois, interprétée par une dizaine de mélomanes et dirigés par Thomas Henkel, officier de marche ainsi que par une standing-ovation des 250 personnes rassemblées au local de répétition de la Landwehr. La soirée peut débuter.

Rapport des activités et invité impérial

Après les salutations d’usage, qui pour certains paraissent interminables, le président, Alain Deschenaux, pousuit par le rapport des nombreuses activités de l’année écoulée et continue en présentant les prestations pour l’année à venir. A l’occasion de cette soirée la Landwehr a le grand honneur d’accueillir pour la première fois son Altesse Impériale et Royale l’Archiduc Rudolf d’Autriche qui réside dans le canton de Fribourg. Il est le petit-fils aîné de l’Empereur Charles et de l’Impératrice Zita, dernier Empereur et dernière impératrice d’Autriche, dernier Roi et dernière reine apostoliques de Hongrie, et dernier Roi et dernière Reine de Bohême. Le Conseil d’Etat est également présent in corpore lors de cette 138ème soirée des Rois.

Canulars téléphoniques

Pour la troisième année consécutive Michel Sapin partage deux canulars téléphoniques avec l’assemblée. Cette fois-ci Marie Garnier et Pierre-Alain Clément, syndic de la Ville de Fribourg, ont essayé de garder leur calme durant un téléphone avec un habitant fribourgeois.

Marie Garnier est non seulement la Présidente du Gouvernement fribourgeois mais également la directrice de la DIAF (Direction des institutions de l’agriculture et des forêts) et est de par sa fonction responsable des affaires en lien avec la chasse. Michel Sapin dans le rôle d’un ancien chasseur, lui fait une demande un peu particulière et pas forcément légale…

Alain Deschenaux, président de la Landwehr a fait un dernier cadeau au syndic sortant, Pierre-Alain Clément. Ce cadeau est intemporel et date d’il y a quatre ans. Oui quatre ans ! Apparemment le syndic de la Ville de Fribourg a toujours regretté de ne pas avoir pu être piégé dans un canular téléphonique. Malheureusement pour lui et heureusement pour vous, il se trompe entièrement. Vous n’en saurez pas plus. Ecoutez ! C’est hilarant !

Canulars téléphoniques

Intermèdes musicaux et distinctions

La soirée est entrecoupée de plusieurs intermèdes musicaux, plus précisément de chansons de cabaret. Les titres sont interprétés par une chanteuse bien connue des Landwehriennes et Landwehriens : Annina Haug. Elle est accompagnée par le talentueux pianiste de métier et de la Landwehr, Raphaël Sudan. Ils ajoutent une touche musicale à la choucroute avec des titres comme la « Vie en Rose », « New York New York » ou encore « For me, Formidable »

Lors de cette soirée annuelle, les musiciennes et musiciens ont aussi leur heure de gloire. Les plus méritants ont eu droit à une reconnaissance, tandis que d’autres sont récompensés pour leurs années passées au sein du Corps de Musique officiel de l’Etat et de la Ville de Fribourg.

« La Soirée des Rois est terminée, la Nuit des Rois peut commencer ! » C’est avec ces belles paroles familières des Landwehriennes et Landwehriens que le président clos la 138ème soirée des Rois.